Transversus n°12

TRANSVERSUS n°12 est disponible… Innovations managériales et organisationnelles

pour le sommaire complet  cliquer ici

pour commander Transversus n°12  cliquer ici

pour adhérer au Club des Pilotes de Processus cliquer sur adhérer

 

Innovations organisationnelles et managériales

C’était le thème en novembre 2016 des Rencontres du Club des Pilotes de Processus .
– Que peut-on tirer des nouveaux courants de pensée et d’action ?
– Comment peuvent-ils s’insérer dans les entreprises ?
– Sont-ils compatibles avec les approches processus ?
Les expérimentations sont nombreuses, chez les grandes comme les petites entreprises, tout comme dans les services publics, même s’ils en parlent peu. Parmi les courants, celui de l’entreprise libérée, dont la biscuiterie Poult est un des emblèmes, elle qui a depuis dix ans généralisé l’autonomie de ses équipes opérationnelles.

Avec les start-ups se sont répandus le design thinking, les méthodes agiles, la collaboration, la co-construction et la coopération.
Des nouvelles pratiques qui facilitent les innovations et la création entre les équipes.

On peut citer également l’holacratie, théorie récente et souvent méconnue, ou l’intelligence collective, qui montre qu’on peut atteindre l’excellence quand se combinent atouts des processus et intelligence des travailleurs.

…les managers doivent redéfinir leur rôle. Les directions, si elles encouragent l’expérimentation, la prise de risque et le droit à l’échec, comptent en tirer une amélioration de leur efficacité, la création de nouveaux produits et services, et une meilleure réponse aux besoins de leurs clients et utilisateurs

… répondre clairement à la question : « A quoi ça sert aux clients et aux collaborateurs ? » …s’assurer de la pertinence de leur offre délivrée avec la meilleure efficacité, tenter de redonner du « sens » aux actions engagées,…
Tous les témoignages montrent des changements profonds de pratiques et des résultats étonnants

Gérard Maillet  Vice-Président du C2P

sommaire

articles:  (on trouvera ici le paragraphe introductif de chaque article):

Innovation et Processus bancaire
Hugues le Bret, PDG et créateur du Compte Nickel

Le Compte-Nickel est un service de compte bancaire alternatif et de moyen de paiement français, créé en 2012 par la société la Financière des paiements électroniques (FPE). C’est le premier « compte sans banque ». Pour en ouvrir un, il suffit uniquement d’une pièce d’identité et d’un numéro de téléphone mobile. Ce dernier est actif immédiatement et prend 5 minutes à être ouvert. À l’ouverture d’un compte, l’on obtient un RIB, une carte bancaire MasterCard et le code de cette dernière, pour la somme de 20 euros (frais annuels). Il est distribué principalement à travers le réseau de buralistes en France métropolitaine et à travers des commerçants de proximité aux Antilles françaises. A la tête de ce projet innovant, deux fondateurs, Ryad Boulanouar, ingénieur en électronique et Hugues le Bret, financier.

Critique raisonnée des méthodes managériales
François Geuze, professeur, MRH Management, université de Lille

Les innovations managériales sont-elles des effets de mode ? Suivent-elles des cycles ? Afin d’y voir plus clair, on peut distinguer parmi toutes ces méthodes, les techos et les psychos. Les premières mettent en avant les outils, l’informatique, les processus. Elles se classent, selon l’apparition de ces technologies, de DRH 1.0 à DRH4.0. Quant aux psychos, elles se focalisent sur les relations humaines, l’autonomie des employés et leur collaboration. Chacune de ses méthodes a ses limites et aucune n’est la panacée. L’innovation managériale invite à se réinterroger sur l’engagement des salariés, la place du manager, la relation de l’individu au travail. Elles incitent également à adopter une vision complexe et systémique des organisations et de leur contexte.

Comment libérer les énergies des personnels
Anne-Pierre Darrees, responsable du développement des systèmes de management, Engie

Pour son évolution, Engie s’est longtemps appuyé sur l’automatisation et les nouvelles technologies. Désormais, l’entreprise doit prendre en compte de nouveaux éléments : l’élargissement de son écosystème, l’intelligence artificielle et le rôle de son personnel. En donnant à ce dernier plus d’autonomie, en lui laissant plus d’initiative, Engie a mené des projets aux résultats convaincants. Deux filiales, l’une dans le Languedoc-Roussillon et l’autre au Chili, en témoignent. LaS changent les organisations dans le bon sens. 

Intelligence collective ET processus
Thierry Raynard, responsable du pôle conseil et intelligence collective, DRH Cohésion et Ressources humaines ferroviaire, SNCF

Les démarches apprenantes, une des formes les plus abouties de l’approche d’intelligence collective, connaissent un essor en France car un faisceau de conjonctures leur est favorable. Elles impliquent bien des méthodes et outils tels que le design thinking, la coopération, la collaboration, la créativité, l’agilité, etc. Elles se retrouvent dans les entreprises libérées. Elles se caractérisent par l’implication de volontaires qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble et qui s’emparent d’un sujet de performance. Ces équipes interservices et pluridisciplinaires expérimentent leurs idées avant de les diffuser, en vue d’un changement. En travaillant ainsi, elles apprennent plus qu’elles n’échangent des informations et créent des réseaux apprenants qui peuvent agir aux interfaces de l’organisation. Ces démarches constituent un apport à l’approche processus, dans la mesure où elles permettent de placer le curseur entre ce qui est adaptable et ce qui intouchable. Un lieu de travail aménagé et/ou de nouvelles plateformes digitales favorisent leur pratique.

Poult: l’autonomie et l’innovation au cœur de la transformation

Poult a mis en place depuis plus de dix ans une série d’innovations managériales qui lui a valu le qualificatif d’entreprise libérée. Ces innovations sont le résultat d’un long processus historique où des changements ont été engagés afin que le biscuitier s’adapte au marché et résiste à la concurrence. Son organisation repose sur une autonomie et une coopération des opérationnels, une hiérarchie et des lignes managériales allégées, un pilotage moins lourd. L’innovation est une recherche constante : les employés la pratiquent quotidiennement et Poult travaille avec son écosystème en open innovation.

L’innovation managériale au MINEFI
Brigitte Minette Tiberghien, secrétariat général, Minefi

L’administration publique pratique l’innovation depuis plusieurs années. Au ministère de l’Economie et des Finances, elle est impulsée par son secrétariat général. Ce dernier a lancé un plan managérial afin de s’adapter aux changements provoqués par le digital et les pratiques des nouvelles générations. Il a mis en œuvre plusieurs dispositifs : BeryCamp, BercySimple, BercyLab, etc. Ces dispositifs sont autant de façons de pratiquer et de diffuser des méthodes comme la créativité, l’agilité, l’intelligence collective, la collaboration, etc. L’agent public, dont l’autonomie est favorisée, se trouve au cœur de ce dispositif. On favorise également les échanges interservices et avec l’extérieur, ainsi que la diffusion et l’ancrage de l’innovation. Ces innovations, si modernes soient-elles, restent ancrées dans les valeurs du service public et du service rendu au citoyen. Elles visent à accroître l’efficacité, la performance et la qualité de vie au travail au ministère.

Table ronde: autour des nouveaux modes managériaux…

Une table ronde a clôturé les Rencontres annuelles du Club des Pilotes de Processus. Pour débattre se sont retrouvés : Nicolas Chagny (directeur général, Les Argonautes), Jean-François David (stratégiste, C2P), Moïra Degrotte (coach systémique, Société Générale Corporate & Investment Bank), Alain Garnier (président-directeur général, Jamespot), Anthony Hussenot (maître de conférences, Paris-Dauphine). Le public a fait également quelques contributions majeures.
Les échanges ont été animés par Gérard Maillet (dirigeant I-Veda Consulting, vice-président C2P), qui posait les questions.

Management et innovation disruptives: lectures…

  • La controverse dans l’appropriation des outils de gestion
    Aurélie Dudézert, Marine Portal
  • NEW 
    Jean-Marie Dru
  • A quoi rêvent les algorithmes               
    Dominique Cardon
  • Uberisation: Un ennemi qui vous veut du bien?
    D.Jacquet, G.Leclercq
  • La siliconisation du monde    
    Eric Sadin
Commander ce n° 12 de TRANSVERSUS